Le serpent de Montreuil

 

Découvrez « Le serpent de Montreuil » une fiction sonore réalisée par la classe de 4ème du collège colonel Fabien de Montreuil. Des habitants ont aperçu des faits étranges. Nous suivons journalistes, enquêteurs et spécialistes dans ces recherches.

Cette fiction sonore a été réalisée dans le cadre d’un projet d’éducation aux regards, un dispositif du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis mené par les actrices Elitza Gueorguieva et Mélanie Yvon et la réalisatrice Elise Picon.

 

Dédales

Deux groupes de jeunes, alors qu’ils vaquent à leurs occupations, reçoivent un texto d’un.e inconnu.e. Hantés par de mystérieuses disparitions les adolescents vont déambuler dans la dalle labyrinthique à la recherche de l’auteur des textos. En partenariat avec le centre Gut Toffoletti, nous avons proposé au groupe de 15 jeunes, de réaliser un court-métrage en s’inspirant de la dalle. Ils ont imaginé la trame générale : Ils se sont approprié l’outil caméra, en étant devant et derrière, et ont travaillé autour de la perception de leur quartier avec le montage.

Ce projet a bénéficié du soutien du ministère de la Culture (dispositif Culture et lien social) et de Agir In Seine-Saint-Denis

Dans ma tête

Un micro branché dans la tête des élèves d’une classe de seconde et qui, au détour d’une déambulation dans leur lycée, nous donne à entendre leurs voix intérieures composées de craintes, dilemmes, doutes, désirs, désillusions et pensées magiques.

Une création sonore écrite et réalisée par la classe seconde I.G.B. du lycée professionnel Alfred Costes à Bobigny, produite par Belladone, encadrée par Elise Picon et Mathilde Guermonprez.
Remerciements à Elenn Mouazan et Ludovic Le Guillou.

Avec le soutien de la Région Île-de-France dans le cadre du dispositif Programme d’éducation artistique et culturelle (PEAC).

Temporéel

Temporéel raconte en trois chapitres le passé et le futur du lycée Alfred Costes de Bobigny. Ce court-métrage expérimental est réalisé en techniques mixtes par la classe de terminale production graphique. Les lycéens ont travaillés sur le lycée Alfred Costes tant d’un point de vue architectural que géographique. À partir des matériaux récoltés (images d’archives) et fabriqués (prises de vues et de sons du lycée), ils ont inventé une science fiction, un voyage à bord de leur photos-montages.

Temporéel a été réalisé par Aurélie Haberey et Élise Picon dans le cadre des ateliers « Charivari au bahut » du collectif Belladone et a bénéficié du soutien du dispositif Programme d’éducation artistique et culturelle (PEAC) de la région île de France.